Monocorde tampura double face

46 cordes - Monocorde, tampura et koto !

Monocorde 3 en 1 !

30 cordes de monocorde (Do) - 12 cordes koto - 4 cordes tampura (Do-do-do-Sol).
Possibilité de jouer à l'horizontale et à la verticale.
Instrument très vibrant, idéal pour l'ancrage.
Le monocorde est un instrument extraordinaire, relaxant, apaisant, véhiculant l'énergie naturelle et universelle bienveillante. Il joue sur le registre émotionnel et corporel.
Le monocorde utilise les lois de l'harmonie universelle en faisant ressortir toutes les fréquences naturelles des harmoniques dont le corps a besoin.

30 cordes, accordage de SI à Ré - 2 face - Frêne et merisier. 134Cm x 30cm x 10cm

Vendu avec l'accordeur Korg CA-2
Housse vendue à part ici

Plus de détails

"Livraison en 48H ! Sublime CD de relaxation 'Mandalia 5' offert pour tout achat de 80€ et +. Frais de port offert pour 300Euros de commande et +. Contactez-nous pour des conseils !"

1 222,00 € TTC

Contactez-nous pour connaître les disponibilités

MAND1766


Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Le monocorde utilise la répétition d'une même note et son octave parfois associé à la quinte (par exemple (Do – Do1-Sol) pour produire les harmoniques bienveillantes.
Plus une corde vibre vite, plus elle produit d'harmoniques. Lorsqu'elle bat une fois, c'est la fondamentale DO, lorsqu'elle bat 2 fois c'est l'octave supérieur DO, lorsqu'elle bat 3 fois c'est la quinte et ainsi de suite selon des ratios mathématiques et naturelles.

Concept d'harmonie : les fondement du rapport entre mathématique et musique.
Il détermine la relation entre le chiffre et les notes (la structure de notre univers par les chiffres)
550av J.C. Pythagore entend des marteaux dans une forge qui font des sons différents selon qu'ils sont de tailles différentes. Il utilisera une corde tendue et disposera sur la corde des poids à des endroits différents pour produire des notes différentes et déterminer la proportion des harmoniques. Les pythagoriciens utilisaient les notes à des fins thérapeutiques.

Pythagore : Tout commence avec la découverte qu'il existe une relation entre la longueur d'une corde vibrante et la hauteur du son émis. Soit quatre cordes tendues, la première vaut 1, la deuxième a une longueur représentant les 3/4 de la première, la troisième les 2/3 et la dernière la 1/2. Quand on pince successivement ces cordes, on entend le Do, puis la quarte du Do = le Fa, puis la quinte de Do = le Sol, enfin le Do à l'octave. Le son est mathématique .
Diogène Laërce fait aussi de Pythagore l'inventeur du canon monocorde, un instrument de musique monocorde, appelé « canon ». Il illustre la loi selon laquelle « la hauteur du son est inversement proportionnelle à la longueur de la corde ».