Seraphim

IRFAN

Seraphim

Best-seller !

Pour les fans de Dead Can Dance, Soeur Marie Keirouz, Le mystère des voix bulgares.

CD 9 titres - 2ème album 2007

5 années après la sortie de leur 1er album, retrouvez le son mystique et puissant du groupe bulgare. La voix exceptionnelle de Denitza Seraphimova rappelle Lisa Gerrard ou les chansons orientales d'Azam Ali. Entre le folklore antique bulgare, les chants mystiques orientaux, les choeurs balkaniques et la musique sacrée, Irfan stupéfie avec des compositions brillantes et mélodiques. Une nouvelle étoile est née.
Sortie du nouvel album d'Irfan : Juillet 2014

Plus de détails

"Sublime CD de relaxation 'Mandalia 3' offert pour tout achat de 80€ et +. Frais de port offert pour 300Euros de commande et +. Contactez-nous pour des conseils !"
Hagia Sophia

An error occured with mp3 player

Vernal garden

An error occured with mp3 player

Simurgh

An error occured with mp3 player

14,00 € TTC

PRIK112

Chroniques :

D-side : « Les Bulgares viennent sans doute de commettre le coup de maître qu'on attendait d'eux avec 'Seraphim'… une musique hypnotique dont les parures orientales dévoilent en douceur un grave folklore… un son posé et obsédant et sur lequel se pose la lumière des chants bulgares. Au final, il s'agit d'une des plus belles collections de titres jamais sortie par Prikosnovénie, une référence qui, au fil d'orchestrations senties et retenues, promet de devenir un nouvel incontournable heavenly.» Emmanuel Hennequin 

Elegy : « …Les sonorités d'une tradition bulgare ancrée dans le mystère de ses voix, à la fois slave, orientale, le charme des Balkans, mystiques et lumineux. On pense parfois à Dead Can Dance (voix féminines/masculines et un certain côté transcendantal), mais aussi à Deleyaman (utilisation du saz et du doudouk) ou, pour revenir à l'essentiel, à Hildegard von Bingen. Pourtant on ne parlera en aucun cas de copie tant le groupe sait développer son propre langage. A la fois solennel et ensorcelant, Irfan fait sortir de l'ombre les contrées obscures où reposent les cendres des contes et légendes inachevées, à l'abris des maux de nos mondes contemporains, tel précieux sanctuaire. » wqw…

Khimaira : …Irfan apprécie les longs morceaux où l'exceptionnelle voix de Denitza Seraphimova se veut souvent mystique et ésotérique, surtout quand une voix masculine vient renforcé ce caractère sacré « Hagia Sophia »… Seraphim s'impose comme un deuxième chef d'œuvre pour Irfan. Guillaume L'henaff